Police: A+ A- A

Académie Internationale de Formations Fleuristes

billet sur un article

billet sur un article

Avec l’industrialisation et nos nouvelles habitudes de consommation sont apparus certains problèmes en ce qui concerne le tri et le recyclage de nos déchets. Si la prise de conscience sur l’importance de cette problématique qui concerne directement notre environnement et notre avenir a été longue, la solution, elle, est très compliquée à trouver malgré les efforts de chacun.

De nouvelles tendances apparaissent dans l’art et s’inscrivent dans une démarche résolument écologique. On voit aujourd’hui l’utilisation de nouveaux matériaux recyclés là où on ne les attendait pas !

L’art floral ne fait pas exception. De nouveaux supports de création apparaissent ici et là, et présentent le double avantage d’offrir de véritables atouts esthétiques en plus de préserver notre environnement. Certains fleuristes, pour limiter les pollutions dues à leur activité, choisissent de s’approvisionner en fleurs chez des producteurs de leur région ou de ne pas importer de fleurs qui ne soient pas de saison.

Prenons pour exemple quelques compositions florales que j’ai réalisées autour de matériaux recyclés tels que les cartons, vieux journaux, bouteilles, cannettes vides, mousses, polystyrène…

Les objets trouvent ici une seconde vie dans l’Art floral, nous faisant toucher du doigt une réalité plutôt amère qui affaiblit chaque jour un peu plus notre environnement.
Aujourd’hui favorisons les produits recyclés ou recyclables et privilégions les contenants naturels dont l’esprit et l’effet n’ont pas d’égal. Protégeons cette nature si belle qui a déjà bien assez souffert.

Pour cette composition certains diront que j’ai la nostalgie des cornets de frites ayant vécu de longues années dans le Nord de la France (région que j’affectionne particulièrement)… Pourquoi pas ! J’ai trouvé très amusant de rouler et agrafer ces affiches usagées qui apportent couleur et rigidité à cette structure que j’ai fabriquée autour d’une tige de métal. A l’intérieur, de toutes les bases que je crée, j’utilise des éprouvettes pour l’hydratation des végétaux.

-

-

Les vieux journaux sont une source d’inspiration inépuisable : roulés, collés, compressés, le résultat est toujours surprenant. Pour cette base, je colle des bandes de 5 à 8cm en cercles que j’agrafe les uns aux autres. Ensuite, je découpe un disque dans du carton pour consolider le socle. Je glisse des éprouvettes en plastique que je fixe à la colle chaude. Il ne me reste plus qu’à les remplir d’eau , recouper mes végétaux en biseau et les disposer harmonieusement.

-

-

Le carton d’emballage « mastiqué » qui sert en général à caler les contenus de colis, est un pur bonheur pour la création : sa texture et sa couleur font de ce matériau quelque chose d’exceptionnel.

-

-

-

-

-

Aujourd’hui certaines marques de boisson conceptualisent des bouteilles plastiques aux couleurs intéressantes la matière ouvre un champ artistique riche.

Laissez nous votre commentaire